La science au service des mammifères marins

Tous les mammifères marins qui s’échouent, morts ou vivants, peuvent devenir de précieuses sources d’information pour mieux comprendre ces créatures remarquables et souvent discrètes. Il est très difficile d’étudier les mammifères marins dans leur milieu naturel et une bonne partie de ce que nous savons d’eux provient de l’examen d’animaux échoués. À chaque fois que survient un échouage, l’IFAW tente donc d’en apprendre toujours plus sur ces animaux tout en leur prodiguant les meilleurs soins possibles. Nous mettons l’accent sur les sciences appliquées, c’est-à-dire la recherche et la collecte de données axées sur l’obtention de résultats concrets pour les animaux.

Tous les aspects de notre travail (sauvetage, sensibilisation, recherche scientifique) s’inscrivent dans le cadre de deux grands objectifs :

  • Améliorer le taux de survie des mammifères marins qui s’échouent (à chaque échouage, nous apprenons, et nous appliquons ces nouvelles connaissances lors de l’intervention suivante).
  • Fournir aux décideurs politiques et aux gestionnaires de la faune des données scientifiques solides pour concevoir des mesures de conservation aussi efficaces que possible.

Grâce au travail soutenu de son personnel et de ses bénévoles, l’IFAW a accumulé une grande quantité de données de haute qualité sur les échouages de mammifères marins dans la région de Cape Cod et du sud-est du Massachusetts. Chaque année, à la lumière des nouvelles données disponibles, nous évaluons et révisons les différents volets de notre protocole d’intervention lors des échouages : évaluation, manipulation des animaux, traitements médicaux, transport, remise en liberté. Nous partageons ensuite nos connaissances avec les autres réseaux de surveillance des échouages dans le monde. Nos données et nos recherches sont utilisés par les universités, les gouvernements et différents organismes voués à la conservation des espèces de mammifères marins et de leurs habitats. Lors des échouages, en plus de la collecte des données de base, nous recueillons des informations pour certains projets plus spécifiques :

  • Évaluation de l’ouïe des animaux échoués
  • Suivi après remise en liberté (grâce à des émetteurs radio satellite) pour évaluer le taux de succès des sauvetages
  • Prévention des échouages collectifs
  • Libération des phoques emmêlés dans les engins de pêche
  • Évaluation de l’état de santé des animaux morts (nécroscopie) et analyse d’échantillons
  • Diagnostiques par ultrasons
  • Sauvetage des animaux avant échouage.

L’IFAW est aussi fier d’avoir mis au point un programme de prévention des échouages collectifs. À l’échelle mondiale, il est le seul programme qui s’est avéré efficace pour empêcher les dauphins et les baleines d’atteindre le rivage avant qu’il ne soit trop tard.

Dès qu’on nous avise que des baleines ou des dauphins s’approchent des côtes dans un secteur à risque, nous réagissons rapidement. Nos spécialistes prennent la mer dans de petites embarcations munies d’appareils sonores – des « pingueurs » – qui produisent des sons à haute fréquence irritants pour les baleines et dauphins. Ils adoptent une formation en demi-lune, derrière les animaux, et ils les repoussent graduellement vers la haute mer, à l’écart des côtes dangereuses. Nos intervenants ont des années d’expérience de pilotage à proximité des baleines. De plus, les hélices des bateaux sont entourées d’une coquille de protection pour éviter tout contact avec les animaux.

Grâce à ses connaissances de plus en plus approfondies, l’IFAW est reconnue comme une source d’information précieuse et très respectée dans le domaine de la « science des échouages ». Notre expertise facilite l’élaboration de mesures efficaces pour la conservation des mammifères marins et la prévention des échouages à l’échelle nationale et mondiale.